CHAMILLIONAIRE

Publié le par thierry saadouni

Chamillitary Mayne !!!



Voici le gimmick de l'artiste que je préfère dans le courant musical que j'affectionne le plus. C'est vous dire l'enthousiasme dont je fais preuve ce jour pour vous parler de Chamillionaire.
Pour certains ce sera une découverte pour d'autres un rappel. Dans tous les cas je me devais de rendre hommage à ce MC ne serait-ce que pour la pêche qu'il m'a donné via ses morceaux certains matins à l'hôpital... Enfin bref, Chamillionnaire c'est du lourd, du très lourd même ! Je tenterai modestement dans cet article de vous expliquer pourquoi...



Toutes les bios que vous trouverez sur ce monsieur commenceront ainsi : Hakeem Seriki, alias Chamillionaire (prononcer Ka-mil-ya-nair), est un rappeur américain issu de Houston (Texas) né le 28 novembre 1979. Il est considéré comme l'un des rappeurs les plus talentueux du Dirty South (sud des États-Unis).






Oui d'accord ! Mais pour moi ainsi que pour tout un tas de passionnés avertis de rap à travers le monde, Koopa (surnom en référence au lézard qu'il affiche partout ou qu'il porte en pendentif autour du cou) c'est beaucoup plus que ça !

D'abord Cham' c'est une technique de rap fulgurante. J'en tiens pour preuve une petite vidéo du monsieur à Rap City que je m'empresse de joindre à ce post.
Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit de l'émission culte de la non moins cultissime chaîne de télévision BET. Vous y verrez son tout premier passage dans cet exercice qui consiste à balancer un freestyle devant les caméras. Autant vous dire que cela est considéré dans le milieu hip-hop comme un test de crédibilité rapologique. La prestation du jeune Chamillionaire, bien avant le succès de son premier album, a été saluée par la critique.
En effet pour parler technique de rap, vous pourrez remarquer les rimes de plusieurs niveaux, le débit appelé "flow" parfaitement maîtrisé car plus ou moins rapide selon le rythme et même une séquence rappée à l'envers ! Une démonstration.


 



Chamillionaire se caractérise donc par un flow très technique mais il a également un atout fabuleux dans son rap : il chante ! Ce qui permet à cet artiste d'avoir une certaine musicalité et ainsi d'harmoniser ses couplets avec des refrains chantés. Plus juste que ce qu'a tenté un 50 cent et dans la veine des envolées du fameux Nate Dogg. A vous de juger en écoutant quelques morceaux que j'ai sélectionné. Des titres qui me feront bouger la tête jusqu'à 100 ans, à n'en point douter !





 


Autre aspect non négligeable du travail de Koopa, c'est la qualité de ses textes. En effet, il élève allègrement le niveau généralement constaté chez les rappeurs sudistes. Pour l'ambiance Chamillionaire aborde les thèmes habituels avec beaucoup de style : filles, grosses voitures, ghetto, teintée des spécificités locales (Grillz, Syrup...) mais, et c'est là son originalité, il dépasse ce cadre pour parler de sujets plus ambitieux comme l'éducation et la politique internationale avec également la volonté de bannir les fameux n***** de ses lyrics.

Intentions pas vraiment partagées par ses confrères de la profession...


Dernière facette du personnage Cham', qui vous raliera définitivement à ma cause, c'est sa propension à mêler le qualitatif au quantitatif.
Ce cher Chamillionaire ne se contente pas de faire de très bons albums, il est partout reconnu comme étant le roi de la mixtape. Une mixtape est une compilation street de différents samples connus repris et interprétés par le rappeur.
Chamillionaire en est à sa 4ème "Mixtape Messiah" qu'on peut télécharger gratuitement et légalement sur son site. Gageur pour un exercice de ce genre, Koopa par sa façon de littéralement "manger" les instrus dépasse très souvent la qualité de l'oeuvre originale !



Vous aurez compris par cette description dithyrambique que Chamillionaire est une référence absolue dans ma discothèque et à ce titre j'ai pris plaisir à vous la présenter.





Gute Nacht !                                                   

Publié dans MUSIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Une belle découverte pour moi. Thanks !
Répondre